Présence est le mensuel d'éducation permanente du Centre culturel. On y retrouve un dossier thématique, l'actualité des associations du territoire disonais ainsi que celle du Centre culturel, une rubrique patrimoine, un agenda ou encore des informations communales. Les numéros de l'année en cours sont téléchargeables ci-dessous au format pdf.

2020

Présence 01/2020
Présence 02/2020
Présence 03/2020
Présence 04/2020
Présence 05/2020
Présence 06/2020
Présence 09/2020
Présence 10/2020
Présence 11/2020
Présence 12/2020

Fin septembre 2020, quelques personnes qui ne se connaissaient pas se sont réunies au Centre culturel de Dison pour créer le premier podcast de leur vie.

Présence vous emmène dans les coulisses d’un atelier expérimental qui s’est concrétisé par l’enregistrement d’une bande originale autour de la confiance.

Des paroles fortes, émouvantes, ponctuées d’espoirs, mais aussi de désillusions... Bienvenue dans "Les voix de passage".

"C’est la crise!"... Cette phrase à l’allure de sentence traverse les époques. On pourrait même dire qu’elle a toujours eu une place de choix dans notre champ lexical.

À l’approche de l’opération "Les mots nous rassemblent", Présence s’intéresse aux mots de la crise, plus particulièrement celle de la COVID-19, ainsi qu’à leurs impacts sur nos habitudes langagières.

En septembre, l'équipe animation du Centre culturel de Dison a voulu prendre un grand bol d'air.

À défaut de pouvoir ouvrir ses portes en grand, c'est un petit bout du centre culturel qui s'est déplacé pour offrir des moments dédiés à l'expression et à la découverte musicale.

Ces derniers mois, nous avons abordé dans ce magazine plusieurs problématiques qui ont été révélées ou amplifiées par la crise sanitaire : précarité, exclusion, intégration, vie scolaire, inégalités en tous genres...

En tant que Centre culturel, il nous semble important aujourd'hui de mettre un coup de projecteur sur les difficultés que rencontrent les artistes et tous les métiers du spectacle actuellement. En mars, les projecteurs, justement, se sont éteints pour l'ensemble du secteur culturel, laissant exsangues des milliers d'artistes, technicien·ne·s et intermittent·e·s.