À l’heure où nous bouclons ce numéro, de nouvelles mesures de confinement ont été annoncées par le Conseil National de Sécurité pour éviter la propagation du coronavirus.

Hasard du calendrier, le dossier du mois se penche sur la portée des images et du cinéma. 

L’association peut sembler hasardeuse, mais alors que nos habitudes de vie sociales et économiques se voient chamboulées, le cinéma pourrait se révéler un allié de choix pour traverser cet épisode que l’on dit déjà historique et dont le happy end reste en suspend.

Si vous deviez choisir un film qui a eu un impact sur votre vision du monde? Ou qui vous a simplement marqué? Quel film choisiriez-vous?

Et pourquoi?

Présence a posé cette question à quelques personnes pour qui l'image, le son et/ou la vidéo font partie intégrante de leur quotidien de travail.

Découvrez leurs choix!

Mardi, 9 h. Quelque chose se trame à l’ASBL Lire et Écrire Verviers.

Deux visages inconnus ont fait irruption dans la classe du premier étage.

Inconnus, ces visages ne le resteront pas longtemps, mais les treize apprenant·e·s ne le savent pas encore...

Nous évoquions dans le dossier du mois de février les discriminations basées sur le sexe et les rôles arbitraires liés au genre.

Des discriminations, il y en a bien d'autres dans nos sociétés, parfois isolées, parfois cumulées, elles véhiculent l’idée que les différences sont prétextes à exclusion.

Toutes les femmes ne naissent pas douces, empathiques ou dotées du mystérieux gêne de l’instinct maternel.

Tous les hommes ne sont pas frondeurs, dévorés d’ambition ou habiles de leurs mains.

Ces postulats caricaturaux et bien d’autres ont la dent dure, les répercussions sociales qu’ils engendrent aussi…